La Shadda:

la shadda signe diacrituqe arabe
Shadda_pricipale

Shadda Signe diacritique.

La shadda est un signe diacritique qui représente la fusion de deux consonnes identiques.
Tout d’abord, le verbe shadda signifie assister, renforcer, serrer…etc

En grammaire la “Shadda” désigne un doublement de consonne.

Au niveau de la prononciation, La Shadda se traduit par une syllabe intensifiée et la consonne portant une shadda sera prononcée plus fortement avec une intonation plus élevée.

Au niveau de l’écriture la shadda ressemble à un accent de français qui s’écrit au dessus de la consonne

k portant shadda
K&shadda

Présentation de la Shadda

La shadda est un petit 3 incliné à l’horizontale placée au dessus de la consonne;

présentation de la shadda
shadda

Elle est toujours placée en dessous de la voyelle courte Fat7a et la Damma
La voyelle Kasra, par contre se met au dessous de la Shadda

La Shadda peut disparaitre aussi

Comme déjà signalé, La Shadda symbolise l’unification des 2 consonnes identiques. Elle donne une intonation forte de la syllabe.

Par ailleurs, les deux consonnes peuvent parfois se scinder et se dissocier. Une fois la Shadda disparait, elle provoque l’apparition de la 2éme consonne.
Dans ce cas, l’intonation forte disparait et la consonne se prononce 2 fois.

Utilisation de la shadda

1 – La plupart des mots arabes de 2 lettres portent un shadda, c’est généralement des mots de 3 lettres puisque la shadda, comme déjà signalé, représente une lettre en soit (le doublement de la consonnes)
la shadda est utilisée dans plusieurs mots et verbes
2 – La shadda est utilisée aussi dans la dérivation des verbes de 4 ou 5 Lettres à base de verbes de 3 lettres
Nous allons voir cette partie dans la leçon sur la structure et formes des verbes arabes
De même plusieurs mots (métiers, participes présent, adjectifs ..etc) comporte une chadda puisqu’ils sont dérivés de verbes de 3 lettres aussi
Kabbaaz, Najjaar, Jazzaar ..etc
3- la shadda accompagne aussi les lettres solaires: pour définir un nom, on ajoute l’article AL.
Avec les lettres solaires, le AL se lit A en supprimant le L de la prononciation mais la lettre solaire va être doubler donc elle portera une shadda
chams –> Achchams
Des exemples suivront plus tard dans ce cours

Pour voir la vidéo sur la Shadda cliquez ici

Vidéo sur les voyelles courtes cliquez ici
Vidéo sur le Tanwine cliquez ici

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*